Sauter au contenu

Les services de soutien à domicile sont-ils performants?

Le Québec peut faire mieux en matière de soins et de services de soutien à domicile. C’est la conclusion du CSBE, qui a analysé leur performance sous plusieurs aspects. Découvrez les facettes à améliorer en soutien à domicile.

Ces services répondent-ils aux besoins de la population? Permettent-ils d’améliorer sa santé et son bien-être en fonction des ressources disponibles?

Voilà quelques questions que s’est posées le CSBE dans le cadre de son analyse. 

Des améliorations nécessaires en soutien à domicile

Les ressources financières pour les soins et les services à domicile au Québec ont augmenté dans les dernières années. Toutefois, peu d’usagers reçoivent le volume de services dont ils ont réellement besoin. 

Les services de soutien à domicile présentent des résultats préoccupants :

  • L’accessibilité est le principal enjeu. Au 31 mars 2022, 15 868 personnes attendaient un premier service de soutien à domicile.
  • L’arrimage aux besoins laisse place à l’amélioration. Le recours aux services hospitaliers demeure important pour les usagers du soutien à domicile. Or, une proportion importante des visites à l’hôpital seraient évitables si les services de soutien à domicile répondaient mieux aux besoins des usagers. 
  • La productivité pourrait être bonifiée. Les professionnels du soutien à domicile, comme les infirmières, les physiothérapeutes, les ergothérapeutes et autres, ne consacrent pas une part importante du temps travaillé aux interventions directes auprès des usagers. Les activités indirectes et préparatoires, comme les déplacements, accaparent une grande part des activités professionnelles. 
  • L’efficacité est à optimiser. En 2019-2020, 35 % des usagers du soutien à domicile sont retournés à l’urgence après 30 jours :
    • 29 % l’ont fait 30 jours après une hospitalisation;
    • 21 %, après un congé hospitalier. 
  • La viabilité est incertaine. L’insuffisance des ressources humaines, le roulement du personnel et son faible encadrement sont les plus problématiques. 

Seule la pertinence des services de soutien à domicile reçus est à un niveau adéquat. Une grande majorité d’usagers ont des évaluations et des plans d’intervention à jour. De plus, ils reçoivent un suivi à domicile après une hospitalisation selon les bonnes pratiques.

Schéma résumé sur la performance en soutien à domicile

Le CSBE a évalué la performance en soutien à domicile selon les facettes déjà nommées : la pertinence, la productivité, l’arrimage aux besoins, la viabilité, l’efficacité et l’accessibilité. Voici, sous forme de schéma, le résultat de chacune d’entre elles. Ces résultats ont été calculés selon des données de 2019-2020.

 

Définitions

Accessibilité : Elle correspond à la facilité avec laquelle les soins de santé ou les services sociaux sont obtenus par la population à l’endroit et au moment opportuns. 

Arrimage aux besoins : C’est la capacité du système à s’adapter et à répondre adéquatement aux besoins de la population en fonction du contexte, et ce, grâce à une planification et à une organisation de l’offre de soins et de services appropriée. 

Productivité : Elle désigne la capacité du système à optimiser le nombre de soins et de services produits en fonction des ressources mobilisées. 

Efficacité : Elle mesure les effets des interventions sur la durée, l’intensité et les conséquences physiques comme psychologiques des problématiques de santé ou sociales, ainsi que les effets sur la qualité de vie, la santé et le bien-être des usagers.

Pertinence : Elle désigne la capacité d’offrir, en fonction des bonnes pratiques, des soins et des services au bon moment, à la bonne personne, de manière adaptée à ses besoins et de façon à entraîner les meilleurs bénéfices possibles (justesse des interventions).

Viabilité : Elle rend compte de la capacité d’adaptation du système de santé et de services sociaux en fonction des besoins de la population et de son caractère durable.


Pour des soins et des services à domicile plus performants

Bref, on le voit bien : on peut faire mieux pour aider les personnes qui le souhaitent à demeurer chez soi le plus longtemps possible. 

Analyser la performance du soutien à domicile au Québec, c’est complexe. Il faut tenir compte d’une diversité de facteurs et d’éléments. 

Pour en connaître plus sur nos observations, consultez le rapport Bien vieillir chez soi : chiffrer la performance.
 

Abonnez-vous à l'infolettre

Recevez les dernières nouvelles du CSBE directement dans votre boîte de réception.