Forum de consultation

Membres

À la suite de l’appel de candidatures effectué à travers le Québec, de janvier à mars 2014, le commissaire à la santé et au bien-être, M. Robert Salois, a nommé les membres du troisième Forum de consultation, le 19 juin 2014, pour un mandat de trois ans.

Le Forum est composé de 25 membres, soit 16 citoyennes et citoyens venant de chacune des régions du Québec* et 9 citoyennes et citoyens possédant une expertise particulière en relation avec le domaine de la santé et des services sociaux.

Les membres des régions

Abitibi-Témiscamingue (région 08)
Mme Elaine Lacroix, Rouyn-Noranda
D’origine autochtone, Mme Lacroix a grandi à Rouyn-Noranda. Après avoir œuvré durant près de dix ans à la Sûreté du Québec, elle agit maintenant depuis plus de sept ans comme préposée aux renseignements pour le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Mère et grand-mère, Mme Lacroix se décrit comme active et engagée dans son milieu : elle participe entre autres à l’élaboration d’un jardin communautaire et s’intéresse à la littérature, au cinéma, à la photographie et au jardinage. Très touchée par tout ce qui se passe dans le système de santé et de services sociaux, et ayant déjà travaillé dans un centre hospitalier durant ses études, elle y voit un grand changement et la nécessité d’organiser les services afin de répondre aux besoins d’une clientèle vieillissante, parfois sans ressources financières et sans réseau familial.

Bas-Saint-Laurent (région 01)
M. Gilles Godin, Saint-Ulric
Titulaire d’un baccalauréat en psychologie, M. Godin a d’abord travaillé comme organisateur communautaire, puis comme enseignant avant de devenir conseiller syndical en relations de travail, poste qu’il a occupé pendant plus de 25 ans au service du personnel enseignant de commissions scolaires. Comme beaucoup de gens, il se dit préoccupé par l’évolution du système de santé et de services sociaux devant les défis auxquels celui-ci fait face. Comme membre du Forum, il souhaite apporter sa contribution à la recherche de solutions créatives qui visent à faire mieux autrement plutôt que de faire plus des mêmes choses avec les mêmes moyens.

Capitale-Nationale (région 03)
Mme Catherine-Anne Devlin, Québec
Détentrice d’une maîtrise en administration publique, Mme Devlin est retraitée de la fonction publique du Québec, au sein de laquelle elle a œuvré tant comme gestionnaire que comme conseillère, notamment au Secrétariat du Conseil du trésor, au ministère des Relations internationales et de la Francophonie et à la Commission de la fonction publique. Déterminée, rigoureuse et dynamique, elle participe à titre de bénévole à l’Opération Nez rouge depuis 2009. Sa vaste expérience lui permettra de mettre à profit son expertise afin de contribuer à la réflexion du troisième Forum de consultation du Commissaire.

Chaudière-Appalaches (région 12)
M. Marcel Després, Berthier-sur-Mer
Durant sa carrière dans le milieu hospitalier, M. Després a eu l’occasion de saisir les difficultés liées à la problématique de la santé mentale, tant sur le plan clinique que sur le plan de la structure de services mise en place pour répondre aux besoins, et ce, tant pour les personnes malades que pour leur entourage. Inscrit en pratique privée comme travailleur social, il a aussi agi comme commissaire aux plaintes pour l’Hôtel-Dieu de Montmagny et le Centre de santé et de services sociaux de Montmagny-L’Islet, ainsi que pour le Centre de réadaptation en déficience physique de Chaudière-Appalaches. Membre du conseil d’administration de la Coopérative de services à domicile de la MRC de Montmagny depuis mai 2013, M. Després partage ses loisirs entre la pratique du vélo sur route, la natation, le ski de fond, la lecture et les voyages.

Côte-Nord (région 09)
Mme Arlette Girard, Chute-aux-Outardes
Née à Chute-aux-Outardes, Mme Girard a enseigné durant 30 ans au primaire et s’est également engagée comme déléguée syndicale et vice-présidente du Syndicat de l’enseignement de la Haute Côte-Nord et comme responsable des dossiers de l’environnement et de la condition féminine. Retraitée de l’enseignement, elle a continué de s’investir au sein d’organismes voués à la cause des femmes. En 2005, Mme Girard a été élue mairesse de sa municipalité et a exercé cette fonction durant huit ans. De 2011 à 2013, elle a agi comme préfète de la MRC de Manicouagan et, en 2013, est devenue présidente de la Fondation du Centre de santé et de services sociaux de Manicouagan. Pour elle, être à la retraite ne signifie pas être en retrait de la société.

Estrie (région 05)
M. Gaëtan Duquette, Sherbrooke
Âgé de 64 ans, M. Duquette demeure à Sherbrooke. Il est marié depuis 42 ans et père de deux enfants, qui lui ont donné quatre petits-enfants. Il a fait carrière en médecine dentaire pendant plus de 35 ans, en clinique privée, et a pris sa retraite il y a six ans. M. Duquette a également œuvré à différents titres, dans divers milieux connexes à la pratique de la médecine dentaire ainsi que dans une coopérative scolaire. Il agit actuellement comme bénévole auprès d’un organisme d’aide et au sein du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.

Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (région 11)
M. Benoit Dubé, Cascapédia-Saint-Jules
Diplômé en biologie et en administration des affaires (volet de la responsabilité sociale et environnementale), M. Dubé aime bien jongler avec des notions d’environnement, d’économie et de sociologie pour comprendre les grands enjeux de la santé et du bien-être et tenter d’y répondre. Gestionnaire de carrière, il s’engage toujours pleinement dans les mandats qui lui sont confiés, toujours dans une perspective de santé et de sécurité au travail. Par ailleurs, M. Dubé participe aux activités sportives de sa région, à la fois comme bénévole et participant. Il est également membre fondateur de l’aile jeunesse de la Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs. Avec son expérience en environnement, en éthique des affaires et en production manufacturière, M. Dubé possède un bagage multidisciplinaire apprécié des gens de sa communauté.

Lanaudière (région 14)
M. Luc De Grâce, L’Assomption
Né à L’Assomption, M. De Grâce a vécu dans Lanaudière jusqu’à l’âge adulte. Après des études en agronomie à l’Université Laval, il s’est établi dans les Basses-Laurentides, où il a fondé sa famille et occupé divers postes en tant qu’agronome au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation. De retour à L’Assomption en 1999, il a été conseiller en financement durant dix ans avant d’assumer la direction régionale de La Financière agricole du Québec pour les centres de services de L’Assomption et de Saint-Eustache. M. De Grâce s’est également engagé au sein de divers organismes communautaires. Très heureux de représenter la région de Lanaudière au Forum, il perçoit de nombreux enjeux liés à la santé et au bien-être, tels que l’accessibilité des soins de santé, leur qualité et leur pertinence, la cohérence dans la répartition des ressources humaines et financières ainsi que la pérennité du système de santé et de services sociaux.

Laurentides (région 15)
M. André-Richard Marcil, Lac-Supérieur
Retraité depuis 2001, M. Marcil réside dans les Laurentides depuis 2005. Il est diplômé en sciences économiques de l’Université de Montréal. Il a d’abord travaillé comme analyste en conjoncture économique avant de devenir gestionnaire dans le domaine des marchés financiers et des risques d’affaires d’entreprise. À sa retraite, il s’est engagé au sein de différents organismes en tant que bénévole, notamment comme membre du premier Forum de consultation du Commissaire. Amateur de plein air, M. Marcil pratique de nombreux sports, en plus d’apprécier les voyages et la lecture.

Laval (région 13)
Mme Juliane Jalbert, Laval
Mme Jalbert est inspectrice au Service de sécurité incendie de Laval depuis cinq ans. Elle détient un diplôme d’études collégiales en sciences humaines et une attestation d’études collégiales en prévention des incendies, en plus de posséder les compétences associées à la formation du niveau « Pompier 1 » de l’École nationale des pompiers du Québec. Elle poursuit actuellement ses études à l’Université de Montréal en vue d’obtenir un certificat en droit. Mme Jalbert croit beaucoup à la participation des citoyens à la vie politique et communautaire. Depuis cinq ans, elle est elle-même engagée auprès de l’Association des pompiers de Laval ainsi qu’auprès de divers organismes lavallois.

Mauricie et Centre-du-Québec (région 04)
Mme Andrée Perron, Saint-Prosper-de-Champlain
Détentrice d’un baccalauréat en génagogie et d’un certificat en gestion, Mme Perron a œuvré en gestion municipale, en gestion d’entreprise des secteurs privé et communautaire ainsi qu’en coopération funéraire. Utilisatrice régulière du système de santé et de services sociaux au cours des dernières années, pour elle-même et ses proches, elle a constaté les nombreux défis qui y sont liés, particulièrement en matière de contrôle des coûts et d’accessibilité des soins et services. En participant aux délibérations du Forum, Mme Perron souhaite contribuer à l’amélioration de la performance du système.

Montérégie (région 16)
M. Guy Lefrançois, Saint-Basile-le-Grand
M. Lefrançois vit à Saint-Basile-le-Grand depuis 1998. Détenteur d’un baccalauréat en éducation physique et d’une maîtrise en administration scolaire de l’Université de Sherbrooke, il a occupé différents postes dans des écoles primaires privées à Saint-Bruno et à Québec. Depuis 2010, il participe à la Commission consultative de l’enseignement privé et il est devenu membre du conseil d’administration de l’Institut Saint-Joseph de Québec en 2012. Il est actuellement président de Leucan pour la province de Québec. C’est avec beaucoup d’enthousiasme et d’intérêt que M. Lefrançois aborde sa participation au Forum de consultation.

Montréal (région 06)
Mme Marie-Ève Gingras, Montréal
Bientôt détentrice d’une maîtrise en pratiques de recherche et action publique de l’Institut national de la recherche scientifique, Mme Gingras détient un baccalauréat en communication, politique et société de l’Université du Québec à Montréal. Motivée par un très fort intérêt pour l’engagement communautaire et politique, elle se passionne pour les échanges et les discussions. L’intégrité, la pensée critique, le savoir, l’ouverture et la rigueur sont des valeurs qui lui sont chères et qui guident ses choix professionnels, personnels et universitaires. Dans ses temps libres, elle apprécie la lecture, la cuisine et le jardinage.

Nord-du-Québec (région 10)
Mme Anne-Marie Allard, Chibougamau
Originaire d’Alma, Mme Allard est devenue Chibougamoise d’adoption en 1973. Détentrice d’un baccalauréat en adaptation scolaire et d’une maîtrise en éducation, elle a enseigné aux jeunes du secondaire présentant des difficultés d’apprentissage durant 33 ans. Retraitée depuis 2006, elle s’est tournée vers l’écriture et la peinture. Depuis 2010, Mme Allard est protectrice de l’élève à la Commission scolaire de la Baie-James. Également fondatrice et présidente d’un regroupement d’artistes et d’artisans de sa région, elle est engagée auprès des retraités de l’éducation et elle travaille comme correctrice pour le journal local. Mère de trois enfants et trois fois grand-mère, elle aime les défis et affirme que le travail d’équipe ne lui fait pas peur.

Nunavik (région 17)*
(vacant)

Outaouais (région 07)
Mme Caroline Sauvé, Gatineau
Mme Sauvé, sportive aguerrie, est membre du Barreau du Québec depuis 2003 et elle pratique la médiation civile et commerciale. Elle détient un baccalauréat en administration des affaires de l’école HEC Montréal, un doctorat en jurisprudence de l’Université d’Ottawa ainsi qu’un diplôme d’études supérieures pour gestionnaires en gestion internationale de l’École nationale d’administration publique. Mme Sauvé a commencé sa carrière professionnelle dans le milieu des télécommunications et des communications, puis elle a pratiqué le droit pendant plus de dix ans au sein de divers ministères de la fonction publique fédérale avant de retourner à la pratique privée. Femme d’action, elle n’hésite pas à mettre son expérience au service d’organismes communautaires. Ses diverses expériences de travail et de vie lui permettent de donner des conseils adaptés à la réalité.

Saguenay–Lac-Saint-Jean (région 02)
Mme Line Bélanger, Jonquière
Diplômée en génie mécanique de l’Université de Sherbrooke, Mme Bélanger a longtemps œuvré dans le domaine de la gestion et de l’amélioration des processus manufacturiers pour diverses petites et moyennes entreprises québécoises. Mère de trois enfants, elle a décidé de mettre sa carrière de côté pour se consacrer à sa famille et à différentes causes sociales. Elle figurait parmi les quatre finalistes pour recevoir le titre de « Femme d’exception 2015 » pour la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean en raison de son engagement dans l’ouverture d’une maison de naissance dans sa région. Elle consacre maintenant une partie de son temps au démarrage de sa microentreprise.

Terres-Cries-de-la-Baie-James (région 18)*
(vacant)

* Selon sa loi constitutive, le Commissaire doit nommer un membre citoyen dans chacune des 18 régions sociosanitaires du Québec. Cependant, il n’a reçu aucune candidature pour les régions du Nunavik (région 17) et des Terres-Cries-de-la-Baie-James (région 18).

Le Commissaire consultera la population du Nunavik et des Terres-Cries-de-la-Baie-James par d'autres moyens afin de s'assurer de prendre en considérations ses besoins, attentes et préoccupations.

Les membres experts

Professionnelles de la santé et des services sociaux

  • Mme Julie Arsenault, infirmière au CSSS des Îles
    Mme Arsenault est une infirmière aguerrie au parcours varié, des soins critiques et des urgences jusqu’au travail auprès des Premières Nations et des Inuits. Elle est conseillère-cadre par intérim en prévention des infections aux Îles-de-la-Madeleine. À titre d’infirmière et de citoyenne, elle est préoccupée par la qualité des services donnés à la population, les valeurs qui sous-tendent ces services et les grands enjeux éthiques qui touchent notre société et le milieu des soins depuis quelques années. Détentrice d’un baccalauréat en sciences infirmières, elle poursuit présentement des études supérieures dans le même domaine.

  • Mme Sonia Gilbert, travailleuse sociale et vice-présidente de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec
    Pendant 12 ans, à titre de directrice de la protection de la jeunesse de la Montérégie, Mme Gilbert a acquis une solide expertise dans le domaine de la jeunesse et des besoins des familles. Détentrice d’un baccalauréat en travail social et d’une maîtrise en gestion des services sociaux et à titre de cadre supérieure dans un établissement du ministère de la Santé et des Services sociaux, elle connaît bien les enjeux économiques et sociaux qui influencent l’élaboration des orientations gouvernementales et des projets de loi. Sa contribution aux débats du Forum traduira ses préoccupations relatives à la qualité et à l’accessibilité des services offerts aux citoyens par l’État québécois. Elle entend assumer son rôle au sein du Forum avec rigueur et dévouement.

  • Mme Julie Lajeunesse, médecin et directrice des affaires médicales au CSSS Jeanne-Mance
    Diplômée de l’Université de Sherbrooke en 1990, Mme Lajeunesse a terminé sa résidence en médecine familiale à l’Université de Montréal en 1992 et obtenu un diplôme M. Sc. en administration de la santé à l’Université de Montréal en 2009. Elle est également membre du Collège des médecins de famille du Canada. Actuellement, en plus de sa fonction de directrice des affaires médicales au CSSS Jeanne-Mance, elle effectue du suivi de clientèle pour la Clinique de médecine familiale Notre-Dame. Mme Lajeunesse est également professeure agrégée de clinique au Département de médecine familiale de l’Université de Montréal. Elle souhaite, par sa participation au Forum, approfondir sa connaissance du système de santé et de services sociaux québécois et participer à des discussions collectives sur des enjeux qui nous concernent tous en tant que citoyens.

Expert en évaluation des technologies de la santé et des médicaments

  • M. Jean-Marie Lance, conseiller scientifique à la Direction des études et des analyses de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux
    Détenteur d’un baccalauréat et d’une maîtrise en sciences économiques, M. Lance a acquis, de 1973 à 1993, une expérience diversifiée en économie de la santé, en recherche, en enseignement, en planification, en évaluation et en gestion dans plusieurs organismes du secteur de la santé. Depuis 1994, il mène une riche et stimulante carrière en évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé et il est récemment devenu conseiller scientifique à l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux. Grâce à la variété des dossiers auxquels il a participé et à ses responsabilités, notamment de gestion, de direction ou de conseil scientifique, M. Lance a développé une expertise reconnue dans ce domaine.

Expert en éthique

  • M. Bruno Leclerc, professeur à la maîtrise en éthique et directeur du Comité de programmes d’études avancées en éthique à l’Université du Québec à Rimouski
    Philosophe de formation, M. Leclerc est directeur du Programme d’études avancées en éthique de l’Université du Québec à Rimouski. Ses interventions et ses recherches concernent l’éthique appliquée au domaine de la santé et du bien-être. Elles sont motivées entre autres par son désir de contribuer à une meilleure compréhension collective des valeurs déterminant la finalité des actes professionnels en matière de santé et de bien-être ainsi que des décisions politiques et de gestion qui les encadrent. M. Leclerc préside le Comité d’éthique de santé publique de l’Institut national de santé publique du Québec.

Chercheur en santé

  • M. Bernard Roy, professeur agrégé à la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval
    Infirmier depuis 1986, M. Roy détient depuis 2002 un doctorat en anthropologie. L’essentiel de son parcours d’infirmier s’est réalisé auprès de populations des Premières Nations et, plus particulièrement, auprès des Innus. C’est dans cette trajectoire qu’il s’est intéressé au diabète, une importante manifestation d’iniquité de santé dont étaient et sont toujours victimes les Premières Nations. Ses travaux concernant cette problématique de santé ont fait l’objet de nombreuses publications. Depuis 2004, M. Roy est professeur à la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval. Il dirige également la collection Infirmières, communautés, sociétés aux Presses de l’Université Laval.

Gestionnaire en santé et en services sociaux

  • M. Mario Morand, directeur général du CSSS des Sources et du CSSS du Haut-Saint-François
    Directeur général du CSSS des Sources et du CSSS du Haut-Saint-François, en Estrie, M. Morand travaille depuis plus de 30 ans à titre de gestionnaire dans le réseau de la santé et des services sociaux. Ses expériences professionnelles lui ont permis d’aborder des enjeux centraux, par exemple la consolidation, la défense et le développement des soins et services de proximité, la mise en œuvre d’actions préventives, le soutien à domicile ainsi que la mise en place de services de première ligne dans les communautés de vie. M. Morand est engagé activement dans le réseau de la santé et des services sociaux de sa région, notamment en regard des dossiers de concertation.

Personnes issues de secteurs d’activité ayant un lien avec la santé et le bien-être

  • Mme Emmanuelle Bernheim, professeure au Département des sciences juridiques de la Faculté de science politique et de droit de l’Université du Québec à Montréal
    Titulaire d’une formation en droit et en sciences sociales, Mme Bernheim est professeure au Département des sciences juridiques de l’Université du Québec à Montréal, où elle enseigne la méthodologie de recherche et le droit psychiatrique. Sa thèse de doctorat, en 2011, était consacrée aux enjeux théoriques et pratiques de l’internement et des soins psychiatriques imposés. Ses intérêts de recherche sont variés et portent tant sur les pratiques cliniques et judiciaires que sur la perception des individus concernés dans différentes matières, telles que les mesures de contrôle, la garde en établissement, l’autorisation de soins et la protection de la jeunesse.

  • M. Gary Lacasse, directeur général de Maison Plein Cœur de Montréal
    M. Lacasse est directeur général de Maison Plein Cœur de Montréal, une organisation communautaire qui évolue au rythme des besoins sans cesse changeants des personnes vivant avec le VIH/sida et qui utilise une approche de santé globale dans toutes ses stratégies. Représentant régional du Québec et trésorier de la Société canadienne du sida, M. Lacasse est aussi membre du Conseil de la Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida. Grâce à ses 25 ans d’expérience dans le monde des affaires à titre de directeur stratégique, il a aidé plusieurs organismes communautaires à s’adapter au changement dans les domaines du financement et des communications.